Les propriétés anti-inflammatoires cutanées de l’ail noir



Récemment, une équipe coréenne de chercheurs en nutrition a réalisé une étude sur des souris visant à démontrer l’effet de l’ail noir sur l’inflammation topique.

En guise de protection, une petite quantité d’extrait d’ail noir a été appliquée une fois par jour pendant sept jours sur une région de peau. Les souris ont ensuite été traitées pour induire une dermatite de contact, causant de l’enflure et de la rougeur.

Vingt-quatre heures après le traitement irritant, les chercheurs ont évalué l’importance de l’inflammation en mesurant l’épaisseur de la peau ainsi que la concentration en interleukine-6 (IL-6) et en tumor necrosis factor-α (TNF-α), des marqueurs de l’inflammation servant de communication entre les cellules. Les souris qui ont reçues l’extrait d’ail noir ont été significativement protégées de l’inflammation, en obtenant des résultats presque semblables aux souris qui n’ont pas reçu de traitement pour induire la dermatite.

Afin d’en savoir plus sur le mécanisme anti-inflammatoire de l’ail noir, les auteurs ont poursuivi leurs analyses avec des cultures purifiées de macrophages. Les macrophages sont des cellules immunitaires pouvant, entre autres, sécréter des protéines pro-inflammatoires telles que l’IL-6 et le TNF-α. Ces protéines de signalisation ont la propriété d’attirer d’autres cellules immunitaires sur le lieu de l’inflammation. En ajoutant différentes concentrations d’extrait d’ail noir à ces cultures de macrophages, les auteurs ont mis en évidence que proportionnellement à sa concentration, l’ail noir inhibe la sécrétion de protéines pro-inflammatoires chez les macrophages. Ils ont aussi démontré que l’effet inhibiteur de l’ail noir n’était pas dû à une toxicité sur le macrophage en lui-même.

Appliqué topiquement, l’ail noir semble exercer un effet anti-inflammatoire significatif, pouvant être en partie être expliqué par l’inhibition de l’activation des macrophages. Chez les souris, sept jours ont suffis pour apporter une protection importante contre un agent irritant en contact avec la peau.


You BR, Yoo JM, Baek SY, Kim MR. Anti-inflammatory effect of aged black garlic on 12-O-tetradecanoylphorbol-13-acetate-induced dermatitis in mice. Nutr Res Pract. 2019 Jun;13(3):189-195.

  • LinkedIn
  • Facebook
  • Instagram

@HaikaInternational